avril 19, 2014

Spirale

Par HitSpot

SpiraleD’emblée, plane le mystère, le secret, redoutable et douloureux. Deux voitures se heurtent. Rencontrant ainsi Simorre (Claire Nebout), Jérôme (Richard Berry) est introduit dans un petit cercle qui a établi ses quartiers d’été sur le yacht du riche sculpteur Stadler. Il passe la nuit avec elle, mais n’a toujours pas appris, au matin, qui elle était réellement. Quelques heures plus tard, le yacht a disparu. Jérôme va vivre, désormais, dans le souvenir obsédant de la jeune femme. Histoire d’amour, de passion, de fatalité. Jérôme (Richard Berry) est à l’image de ces héros de série noire qui, irrésistiblement attirés par une femme énigmatique, se jettent tête baissée dans un imbroglio ténébreux. Le genre de mythologie qui fascine à coup sûr Christopher Frank, auteur de « L’important c’est d’aimer », auteur et réalisateur de « Josepha » et de « L’année des méduses ». Au cœur de cette intrigue, un dramatique accident de voiture sur le circuit de Monte-Carlo, dont les images démultipliées ponctuent le récit de « Spirale ». Qui était le conducteur ? Qu’est-il devenu ?. Tout est là. Richard Berry, un des plus rigoureux parmi les acteurs de sa génération, est constamment convaincant dans le rôle de Jérôme. Tcheky Karyo confirme son talent original en donnant une épaisseur au personnage ingrat de Kino, le premier mari de Simorre. Surtout, « Spirale » a confirmé la personnalité et la présence de Claire Nebout, avec ce côté félin, distant, dévoilant soudain sa vérité écorchée, sa fêlure secrète.