Levy et Goliath

26 juillet, 2015 (08:15) | Articles | By: Vero

Moïse Lévy, ouvrier diamantaire à Anvers, est un juif traditionnaliste. Son frère Albert, qui a rompu avec la tradition, tient un café à Paris et a commis le «crime» d’épouser une goy. Les frères ne se sont pas revus depuis six ans, lorsque Moïse, à la suite d’une méprise, est poursuivi par Goliath, chef d’un gang de la drogue, et se réfugie chez Albert. Et revoilà Gérard Oury dans son «trip» habituel : sensibiliser le public aux problèmes de racisme et de tolérance par le biais de la comédie. A part une séquence catastrophique (l’accéléré dans les usines Renault), le film a du rythme et de l’invention, et se laisse voir avec beaucoup de plaisir. Anconina et Boujenah sont excellents.

Tant qu’il y aura des femmes

Tant qu'il y aura des femmesScénariste, Sam adore les femmes et ne sait pas rompre. Vanessa, mère de ses enfants, vit avec un peintre et il en est jaloux. Elodie, sex-symbol et sa maîtresse actuelle, lui fait peur lorsqu’elle parle mariage et enfants. Sa situation se complique lorsqu’il rencontre Joanna, chef de clinique et médecin du monde. Premier film réalisé par Didier Kaminka, scénariste-dialoguiste très connu. Le film a les qualités de son auteur : il est drôle et sentimental. Roland Giraud campe avec humour un Candide moderne, entouré de bien jolies femmes.

Les 3 amigos (Three amigos)

L’auteur des Blues Brothers ne cesse de décevoir et cette faible parodie des Sept mercenaires n’est pas vraiment une bonne surprise. Reste quand même le trio d’acteurs, qui force la sympathie, et quelques trouvailles réjouissantes (le «buisson chantant»).

Write a comment