novembre 11, 2014

A quel prix ?

Par HitSpot

L’addition de toutes ces petites merveilles risque de coûter cher à votre compte bancaire. Il faut compter, au minimum, 1 200 $ pour un scope Super-VHS, 500 $ pour un moniteur haute définition avec une entrée S-Vidéo, 1 500 $ pour un caméscope et 200 $ pour une dizaine de K7 vierges. Ce qui fait un total de 3 400 $ (23 000 francs environ), chiffre qui peut facilement doubler si vous souhaitez plus d’options. C’est donc un grand pas à faire, et la première question que vous vous posez, c’est : «L’image est-elle si bonne ?».En guise de réponse, nous vous livrons notre expérience. Nous utilisons, depuis quelques semaines, le JVC HR-S 7000 U, le premier scope Super-VHS et la qualité de son image est impressionnante. L’image est très nette, les motifs compliqués sont reproduits avec une précision étonnante, les dessins géométriques ne sont quasiment pas déformés, et les couleurs ne bavent pas. Des cheveux blonds, qui ressemblent à une tache jaune sur un VHS standard, sont vus mèche par mèche sur le Super-VHS. C’est dire. La deuxième question, et la plus importante, c’est : «Dois-je acheter, dès sa sortie, un Super-VHS ?» Là encore, notre expérience américaine laisse à penser qu’il vaut mieux attendre. Ainsi, JVC a annoncé, en 1986, l’arrivée du Super-VHS, à un prix planché de 1 600 $. Le JVC HR-S 7000 U, mis sur le marché en janvier 1987, coûte, aujourd’hui, 400 $ de moins. Les prix devraient encore baisser, mais dans une plus faible proportion, aile marché se développe au rythme des prévisions (15% de la part de marché de JVC aux États-Unis pour 1988).